Thomas C. Spear, dir.

Une soirée haïtienne

  • En solde
  • Prix régulier $15.08


Détails

Résumé

Catégorie : Nouvelles
Titre : Une soirée haïtienne
Auteur : Collectif
Date de parution : Novembre 2020
Éditeur : Les Éditions du Cidihca
ISBN : (papier: 9782894544150), 
(PDF: 9782894544167)
Nombre de pages : 210
30 textes : vives paroles de la nuit et des imaginaires débridés, courts récits d'Haïti chérie.

Une anthologie d’âmes et de nuit où vivre recommence à chaque instant. On dira c’est soit la mer, soit le malheur, soit les revenants ou les ancêtres, soit le sexe, soit la peur. Le cimetière ou un café juste avant la nuit. — Nicole Brossard

Une soirée haïtienne est une exploration polyphonique de la vie, de la créativité et des rêves haïtiens. Tout comme son prédécesseur, Une journée haïtienne, ce livre magnifique capte une Haïti complexe et nuancée, à la fois pleinement éveillée même quand partiellement au repos. — Edwidge Danticat

Nous entrons pas à pas dans l’énigme nocturne d’Haïti. Minuit. Et le corps d’Haïti commence à vibrer de ses chants d’ombre. Entrons dans la nuit désespérée, la nuit aux fortunes contraires révélées par les voix âpres et frémissantes des poètes. Entrons dans ce corps qui nous attend, qui nous accueille et nous bouleverse. Haïti, île naufragée et résistante, hantée depuis toujours, chantée depuis longtemps par ses écrivains. — Ananda Devi

Belin Biais, Maggy, « Retour à Bois Patate » 
Benjamin, Franz, « Une nuit sur la terre » 
Bogart, Jeanie, « Maxo » 
Bolivar, Faubert, « Qui était ce chien ? » 
Bonhomme, Adlyne, « L’ombre d’un zombi » 
Chancy, Myriam J.A., « Loko » 
Claude, Sybille, « La nuit des yeux jaunes » 
Colas, Négresse, « Dernière soirée » 
d’Adesky, Anne-christine, « Appeler les saints » 
D’Amérique, Jean, « Jusqu’où pisser » 
Dabel, Verly, « Qu’est-ce que vous savez du président ? » 
Desrivières, Jean-Durosier, « Barthes au Yanvalou » 
Duccha, « La boucle de minuit au Champ-de-Mars » 
Fidèle, Martine, « Dérive » 
Guillaume-Suprice, Lenous, « Nuit rhapsodie » 
Joachim, Jean Dany, « La nuit obscure » 
Lafortune, Fred Edson, « Michino ! Michino ! » 
Lauture, Denizé, « Macabre volupté et Nuits d’inceste » 
Milcé, Jean-Euphèle, « Aux Gonaïves, les nuits sont longues et l’enfance merveilleuse » 
Narcisse, J.-P. Richard, « Zobop » 
Petit Frère, Dieulermesson, « Minuit trente-cinq » 
Philippe-Charles, C.J., « Une balade d’anniversaire » 
Pierre, Mirline, « Terre-Noire, jardin de mon enfance » 
Pierre, Beaudelaine, « Foufoune » 
Renaud, Alix, « À cause d’Ivanhoé » 
Tavernier, Janine, « Marassa deux têtes quatre jambes » 
Turenne, Joujou, « Tanya… le visage du bonheur… » 
Ulysse, Katia D., « L’orage » 
Voltaire Marcelin, Michèle, « Entre chien et diable » 
Wêche, Evains, « De quoi est-elle morte ? »